Mitsubishi Motors - Tout commence avec le type A

Le directeur du groupe Koyata Iwasaki fit construire en 1917 une voiture selon le modèle européen. Son développement était avant tout axé sur la fiabilité et l’économie d’emploi. Même si peu d’exemplaires du modèle A furent construits, les bases de l’industrie automobile japonaise étaient posées.

À peine une année plus tard arrivait sur le marché la première fourgonnette Mitsubishi, la T-1. Quatre tonnes et 30 ch. Comme l’industrie japonaise naissante avait besoin de véhicules de transport fiables, ce modèle devint un authentique succès de vente.

En 1931, Mitsubishi construisit le premier moteur diesel japonais avec injection directe. Ensuite, entreprise fit une incursion dans le marché des autocars.

Puis en 1936, la marque présenta une authentique sensation sur la route. La PX-33 n’était pas seulement la première voiture particulière à moteur diesel, mais aussi le premier 4x4 du monde.

Après la 2e guerre mondiale, il fallut attendre 1959 pour voir la production automobile redémarrer. La A10/500, petite voiture mais convenant à une famille, fut le point de départ d’une nouvelle histoire à succès. La gamme de produits fut sans cesse étendue et en 1967 déjà, on produisit pour la première fois plus de 100’000 véhicules.

En 1970, Mitsubishi Motors Corporation fut séparée de Mitsubishi Heavy Industries et quatre ans plus tard, Mitsubishi exposa pour la première fois en Europe sa gamme au London Motor Show puis exporta ses véhicules d'abord en Belgique, Hollande, Angleterre, Norvège et Finlande.

Avec le légendaire slogan « Silence. Puissance. Mitsubishi.» commença en 1977 le succès de la marque aux trois diamants en Suisse. La gamme de modèles était composée de la Lancer, la Galant et le coupé sportif Celeste. Peu après arriva la Colt, puis le L300, le premier utilitaire.

L’ère des moteurs turbo arriva au début des années 80 également chez Mitsubishi, qui développa le premier minivan du monde, le Space Wagon, qui inspirera les vans Renault Espace ou encore le Chysler Voyager.

Une autre prestation de pionnier fut le concept «Dynamic-4» présenté dans la Galant et qui apparut en 1988. Ce véhicule disposait d’une suspension à roues indépendantes, de 4 roues directrices, la traction intégrale et l’ABS - bien en avance sur son temps.

Chez Mitsubishi également, les ventes chutèrent à la fin ces années 90, pendant la crise asiatique. C’est ainsi qu’en 2000, le groupe alémano-américain Daimler/Chrysler prit une participation de 34 % à Mitsubishi Motors. Mais les partenaires se quittèrent déjà après 4 ans. Grâce aux modèles Colt et Outlander, les ventes augmentèrent à nouveau et Mitsubishi put surmonter la crise.

L’externalisation du segment des utilitaires vers la Mitsubishi Fuso Truck and Bus Corporation indépendante se fit en 2003.

Puis en 2005, une coopération entre le groupe PSA et Mitsubishi permit une meilleure utilisation des capacités propres. Divers modèles SUV reposant sur des plateformes Mitsubishi furent développés et commercialisés les années suivantes. 

Enfin en mai 2016, Renault-Nissan et Mitsubishi Motors ont démarré un partenariat à long terme. La transaction achevée en novembre de la même année renforcera de manière significative les positions des trois marques sur le marché mondial et le potentiel disponible en électrotechnique offre de bonnes chances de croissance. 

© MM Automobile Schweiz AG 2018. Tous droits réservés